Investir à l’international : attention au risque de change

Pour pouvoir vivre comme on le souhaite sans avoir à penser du pain du lendemain, la notion d’investissement est devenue très connu. Investir, en des termes simples, c’est de placer son patrimoine au profit d’une organisation. Ce placement est rémunéré par ce qui peut être appeler le retour sur investissement. La majorité des gens investissent dans des projets, entreprises et autres en se basant sur la performance ou la probabilité de réussite de ces derniers. Territorialement parlant, il y a donc deux types d’investissement : l’investissement national et l’investissement international. Investir chez soi booste les entreprises locales. Donc investir à l’international favorise plus les entreprises multinationales et les sociétés étrangères.

La notion de différence de change

Chaque nation sur tous les continents existants utilise leur propre monnaie. Il y en a qui utilise une monnaie identique mais en général, cette monnaie diffère d’un pays à un autre. Vu que la productivité de chaque pays dépend de leur capacité à créer de la valeur, la valorisation de leur monnaie se repose donc sur cette capacité. Or, il y a des pays plus performants que d’autres et la valorisation de la monnaie des autres pays voisines peuvent donc ne pas être à niveau égal que celui de ce dernier. C’est la notion de différence de change. 

Les risques de changes

Les risques de changes sont très courants pour les opérations faites à l’international. Ainsi, investir à l’international en fait donc partie. Le risque de change se repose sur l’incertitude de l’avenir, des évènements futurs et autres paramètres qui relèvent du futur. Avoir une maitrise sur le futur est une chose quasiment impossible. Il se peut que vous gagniez beaucoup plus que ce que vous avez investi mais il se peut aussi que vous allez perdre tous vos investissements en un claquement de doigt. La volatilité de la valeur d’une monnaie dépend d’une nation et vous n’avez aucun contrôle sur le ce que votre investissement va devenir. 

Comment s’en prémunir ?

Il existe trois alternatives qui s’offrent à vous : avoir recours à l’offre bancaire, visiter les bureaux de changes ou consulter des courtiers de changes. L’offre bancaire vous permettra d’ouvrir un compte en devise étrangère pour vos investissements à l’international tout en ayant une possibilité de souscrire à une assurance-vie pour vous couvrir contre les risques de changes à long terme. Sinon, il y a une possibilité pour vous de consulter des bureaux de changes pour un avis d’expert sur cela ou même avoir recours à un courtier. Leurs avis dépendront de vos projets et du patrimoine que vous êtes prêt à investir.

Warrant, option, future, turbos… Comprendre les produits dérivés
OPCI : comprendre avant d’investir